jeudi 2 octobre 2008

-Zheng Shan Xiao Zhong -2- M3T

      -Vous vous souvenez peut-être ,d'un Lapsang Souchong que vous auriez bu il y a quelques années...si,si,...le "truc" bodybuildé façon Arnold dans "Conan le Barbare" ou bien la seule boisson que je connaisse qui ressemble à la locomotive de "La bête humaine",charbonnée à souhait,bien "silicosée",un thé certainement sponsorisé par les "Charbonnages de France"...du premier prix pas cher ,et avec un peu de chance,aromatisé au chimique parce que le vrai fumage à l'épicéa,ça prend du temps et ça coute cher... 




 Alors oui,c'est vrai ce thé vous a laissé un souvenir "imperissable" et vous vous demandez encore aujourd'hui comment vous arriviez à le "déguster"(moi en tout cas, oui) .

 Bon, et quel est le rapport entre notre Lapsang et ce Zheng Shan Xiao Zhong? On pourrait dire que le premier est la contrefaçon du second.Si le premier n'a aucune finesse,travaille dans le brut de fonderie et n'est pas passé au laminoir,le second a l'élégance d'un Lord écossais en tenue traditionnelle,c'est typé soit, mais très maitrisé,sérieux et gagne à être connu...


 Ce thé est une commande particulière de Mme Tseng;il a, à sa demande, subi un fumage plus léger,il reste quand même assez typé dans les notes de fumage.J'ai choisi de vous présenter ce thé dans deux versions :Zhong et Gong Fu Cha.La première donnant une analyse plus fine la deuxième me semblant assez adaptée à ce type de thé pour le texturer.Comme d'habitude,temperature à 95°,3 grammes de thé dans chaque,zhong et théière de 11 cl:7 infusions à 15",15",20",30",45",1'15,2' et 4'...

Les feuilles sèches sont assez belles ,peu de brisures et emettent une bonne odeur fleurie et un leger arôme fumé.




 La tasse à sentir est assez complexe,odeurs de fumage et torréfaction mais aussi notes boisées,patissières et boulangères,fruits confits et aussi florales;les notes miellées et legerement maltées sont très agréables,Il n'apparait pas dans les premières infusions de differences vraiment notables entre les deux tasses à sentir si ce n'est que les notes fumées semblent un peu plus présentes avec la théière.Dans les dernières infusions par contre,la tasse à sentir est plus riche et plus précise en zhong...

 En bouche,le thé à une longueur étonnante,pas d'astringence ni d'amertume,le thé semble plus structuré avec la théière mais la différence reste minime peut être aussi un tantinet plus grassouillet.La rétrolfaction est tenace...


   Les feuilles infusées sont respectées par le fumage à l'épicea mais sont d'une qualité moyenne,il y a peu de bourgeons,mais pas mal de feuilles entières.Couleur brun-rouge typique des thés noirs. 

     En conclusion,le savoir faire de la M3T est bien présent dans ce thé compte tenu du soin particulier apporté au process dans son ensemble.Le résultat est là et c'est un thé d'une grande élégance que l'on peut boire.Toutefois, ce thé ,du fait de son profil particulier,ne s'adresse pas à tous les palais,nombre d'entre nous ne passerons pas le cap des notes de fumage assez présentes,les autres pourrons suivre un chemin aromatique puissant et raffiné,riche et complexe pour un thé assez facile en apparence mais qui se découvre vraiment très gourmand dans ses notes secondaires.Le zhong se montre très efficace,la théière gagne en puissance avec un grammage superieur,4 voire même 5 grammes,il faut cecendant à ce moment là racourcir les temps d'infusion.On y trouve des arômes passés inaperçus avec un grammage inferieur,le thé s'il est d'avantage typé dans les premières infusions gagne vraiment dans les suivantes;4 grammes en théière est le meilleur parti pour apprécier ce thé (à mon gout).Vous l'avez donc compris,c'est un thé qui m'a vraiment bien plu pour un rapport Q/P tout à fait abordable et qui apporte une touche d'originalité par son profil particulier.

9 commentaires:

LIO a dit…

Article très intéressant... c'est pas le genre de thé que je bois souvent, le fumage est généralement trop fort. Je note le nom ce thé sait-on jamais!

Au plaisir

T.alain a dit…

-C'est vrai comme je l'indique au début du billet que tout ce que j'ai bu auparavant était vraiment TRES fumé,mais là c'est vraiment différent,c'est fin et typé à la fois,ça vient de WuYi Mountains et ça se ressent assez bien dans les parfums,sans toutefois avoir la prétention d'être un rocher,il y a qques similitudes,les parfums sont délicats et précieux.Pour ceux qui auront la curiosité ce thé est un vrai régal en GFC.En tout cas aucun regret pour moi...

Soïwatter a dit…

Personnellement, ce n'est pas tant le fumage qui me dérange dans les Lapsang. (Et pourtant je n'ai jamais goûté de la grande qualité - Lapsang Souchong du Palais des Thés et de chez Mariage Frère)

C'est vraiment l'odeur qui se répand dans la pièce qui me pose problème. C'est un peu comme si je me trouvais dans un fumoir à lard... Trop agressif. Mais je suis sûr que M3T arriverait à me faire changer d'idée.

Je continue ma découverte des rouges de Chine. Passage chez M3T hier: résultat, un Chuan Hong à rejoint la famille des thés de mon étagères. Une merveille...

T.alain a dit…

A la demande de Mme Tseng le fumage est très leger...a conduire c'est une petite bombe très agréable...

flo a dit…

très bons thés que les Zheng Shan Xiao Zhong de la m3t. Après ceux-là, on oublie judqu'au mot de lap, lap quoi déjà ?

quelques feuilles égrenées en condiment sur une brouillade ou une omelette, en fin de cuisson (mêler un peu), c'est très agréable au goût. J'imagine que sur une cuisson vapeur, on doit pouvoir explorer aussi. le truc est de ne pas cramer le thé si on cuisine avec --vous connaissez le proverbe : thé cramu, thé foutu.

Soïwatter a dit…

@Flo: Je connaissais le proverbe pour les Chihuahua et pour les Nantoises, mais alors, ça marche aussi pour le thé?

T.alain a dit…

Zheng Shan est la meilleure provenance pour ce type de thé dont le process est vieux de 4 siècles..

Francine a dit…

Ce soir en lisant ton blog, j'ai encore appris! Jamais je n'avais lu chose semblable, c'est très intéressant et j'ai envie de tester ce procédé improbable, merci

Francine a dit…

N'est-ce pas elle que je viens encore d'apercevoir? Il n'y a pas que tes descriptions que j'aime, il y aussi les photos et encore tes superbes orchidées! Merci pour tout cela