samedi 22 novembre 2008

-Thés de Rochers en infusions longues

-Le gong Fu Cha réserve souvent de bonnes surprises,c'est le cas avec deux de mes thés de Rochers (TR) le Da Hong Pao n°5 (DHP5) et le Yan Zhong Lan (YZL) pour lesquels j'ai tenté des infusions un peu plus longues...

-Alors que je trouvais ce thé assez plat et fermé avec des infusions courtes (départ à 15") le DHP5 est vraiment bien en infusion longues(départ à 45" puis 30",35",45",55",75",1'30,2",4').Les arômes en tasse à sentir sont bien ,le thé n'est pas du tout fermé,la tasse à sentir est très sympa jusqu'à la 5ième infusion puis s'épuise,en bouche le thé est bien rond plus structuré,très puissant en goût,il impregne particulièrement bien le fond de gorge,la rétrolfaction est vraiment puissante.Les arômes boisés sont moins présents que dans des infusions courtes mais le miellé/patissier est + marqué....adieu "toast" au grille pain ou autres tentatives...



-Les Rochers c'est ma "Kame"


-J'avais trouvé le YZL un peu amer sur les 2 premières infusions (cf post du 21/09/08) en augmentant les temps d'infusion (départ également à 45"),l'amertume disparait(même sans rinçage),les tasses à sentir sont beaucoup plus riches,plus fondues et complexes aussi,la differenciation aromatique est rendue plus difficile en nez comme en bouche,la texture en bouche est excellente la sensation huileuse,grasse pourrait etre d'avantage marquée.Bref encore un Rocher qui se comporte bcp mieux en paramêtres longs....

-Je pense obtenir des résultats similaires avec d'autres Rochers,ce sont des thés qui ont besoin de temps pour "s'ouvrir" pleinement.De plus l'abaissement des temps d'incrémentation ne nuit en rien à la qualité des infusions,c'est un peu comme si la qualité des premières infusions se répercutaient sur la série entière...

15 commentaires:

flo a dit…

j'en suis arrivée à des temps similaires (avec mes quelques Rochers, je connais assez peu ces thés en fait).

j'ai essayé 1mn sur les 3 1ères inf., mais parfois la première était un peu "trop aromatique" ; alors je fais 50", puis 1mn sur les 2 ou 3 inf. suivantes ; ensuite on est assez libre avec ces thés me semble-t-il :
>on peut lisser serré
>on peut incrémenter à +30% ou +50%
(les Rochers, j'ai le sentiment que c'est assez souple, vrai, faux ?)

Une fois qu'on est arrivé à 4 ou 5mn, on peut en effet tasser/figer sans dommages.

flo a dit…

oups, j'oubliais :
génial ton visuel !! :))

Thomas a dit…

ce n'est pas facile de s'entendre sur les mots à propos ce que les uns et les autre (et moi-même) appellent "infusions longues " et "infusions courtes"...

En ce qui me concerne, << départ à 45" puis 30",35",45",55",75",1'30,2",4'>>, c'est plus ou moins ce que j'entends quand je parle d'infusions "courtes" ou "brèves"... je n'ai que très rarement infusé un thé en dessous de 30 sec, sauf les fois où je dose un peu plus fort (genre 6gr 10cl)... sauf aussi certains rochers très puissants en apparence qui peuvent intimider au premier abord, mais de plus en plus je pense qu'il ne faut pas en avoir peur, et donc ne pas se cantonner en dessous de 20 sec... mais ici, comme avec les DC, il ne faut pas faire de "demi-mesures" et y aller franchement !

Parlant de "temps longs", je pense plutôt à un départ autour de 1 min 30 sec à 2 min (voir plus dans certains cas de thés très souples). par exemple, j'infuse WYRG 2 avec 5,5-6 gr dans 15 Cl avec 1'30", 1'25", 1'45", 2'30", 3',5', 6'30", 10', 15'. Avec 1'30", l'extraction me parait bien intéressante et équilibrée, je pense même qu'on pourrait aller encore au-delà... mais je ré-explore aussi le terrain en ce moment... A voir

Thomas a dit…

Aussi à voir selon les Rochers, certains peuvent effectivement être très (trop) aromatique...

mais, préférence personnelle très subjective, j'aime bien une certaine puissance et de la concentration sur les Rochers, de la densité... en général, cela décuple la rétro-olfaction qui est une des caractéristiques le splus intéressante des rochers... les notes reviennent une par une pendant 10 minutes, c'est parfois assez impresionnat

T.alain a dit…

-Effectivement à 45"pour le DHP,l'infusion m'est apparue trop forte,presque comme un T noir infusé 2 mn,c'est pour cela que la 2nde est + courte.La comparaison avec des temps + courts de l'ordre de 15" à la 1iere est significative.L'interet est + flagrant avec le YZL pour qui l'amertume des 2 premières infusions a completement disparu en allongeant le temps.
Avec Flo et sans se concerter,nous avons tous les 2 attaqué un DHP2 à 45"...il est d'ailleurs magnifique,sans doute le meilleur Rocher que j'ai pu boire...
-C'est vrai que poussé à 1'30 pour les rochers pourrait etre une idée productive..je vais essayer ça demain matin avec un Bai Rui Xiang (une recommandation surprise de Gilles).Je l'ai déja gouté sans prise de notes juste pour le plaisir (heureusement ça arrive)une fois...c'est pas du crado...1'30 pourra peut-etre lui donner d'avantage de puissance encore...Pour ce qui est de la retro,bien d'accord avec toi avec le boisé aussi,bien que ce dernier a tendance à s'affiner avec des tps + long.J'ai retrouvé moins de notes cirée/boisées dans mes dernières infusions.Une autre caracteristique bien marquée de ces thés est aussi le pôle patissier/confit qui est là + marqué.
Pour les dc 1'30 pour certains comme le ML5 me parrait etre une très bonne idée,c'est vraiment dommage qu'il ne m'en reste +.Pour d'autres DC comme celui de c/o thés de chine,mais qui n'est sans doute pas un "single bush" ça n'est pas bon,bien au contraire...le thé rend bcp + d'amertume avec des tps longs alors qu'il est très doux en courts
@Flo
Je n'apprécie habituellement pas les tags,mais celui-ci,en dehors du fait qu'il véhicule certainement une autre idée que mon addiction a la théine,parraissait vouloir me tendre les bras et me plaisait bien...pour ce que j'en ai fait...

flo a dit…

oui, "court/long", c'est relatif... notamment à nos habitudes.

on peut définir quantitativement, avec un truc du genre :
(exemples de temps au démarrage)
> jusqu'à 30", c'est du bref
> jusqu'à 59", c'est du demi-long
> à partir de 1mn, c'est du long

grosso modo ça roulerait, mais les frontières restent "relatives" et les entre-deux sont nombreux (à 40", je suis où ?) ; enfin ça donne une idée, même si toute "balise" de la sorte est discutable.

autre possibilité : définir le point de vue 'court/long' en fonction du thé et du résultat aromatique. 2mn en inf.1 pour un thé vert, ce n'est pas "long". 2mn en inf.1 pour un wulong en gfc, c'est déjà du "long" -du moins pour nous.

Mais il y a une autre guideline : tout simplement observer qui parle, et d'où il/elle parle. C'est même assez intéressant : le fait qu'Alain dise "je fais en infusion longue 45", alors que tu diras "je fais 45" infusion brève", ça enseigne quelque chose de plus au lecteur. le contexte est là comme le terrain en médecine.

mais ça veut aussi dire qu'on ne peut pas s'abstenir de donner des temps, qu'on ne pourrait pas se contenter de dire "je fais des infusions courtes" par exemple, parce que pour certains ça voudra dire 3", et pour d'autres 45" (ce qui est vrai dans les deux cas !)

T.alain a dit…

-"mais ça veut aussi dire qu'on ne peut pas s'abstenir de donner des temps"
Toujours aussi pertinente...belle reflexion et ça nous met bien d'accord.La longueur d'infusion est comme la morale élastique...Je crois que l'essentiel est quand même de s'y retrouver au fond de la tasse.Mais n'oublions pas que les argucies de chacun sont si productives...

Thomas a dit…

"long" et "court", c'est bien sûr aussi relatif au dosage... 45 sec sur 5-6 gr de DHP2 pour 12 cl, c'est déjà "très long", alors que 3 min sur 3 Gr/12cl pour ce thé c'est "juste bien"...

Si c'est trop fort, plutôt que de diminuer les temps pourquoi ne pas diminuer un peu la dose? (du moins si le thé accepte les "infusions longues").
Par ailleurs, modifier la ratio qté de feuille/ qté d'eau permet aussi d'accroitre la capacité calorifique, car les feuilles font baisser la température...

T.alain a dit…

-C'est aussi une autre possibilité qui peut faire du chemin...

Soïwatter a dit…

J'ai fait un essai ce WE sur le DHP5, quelque chose d'assez étonnant en allant beaucoup plus loin que toi.
Dosage faible (3g), première infusion à 45'' pour voir où j'en étais, puis 1',1'30,2',4',6' et une dernière à 10' en réchauffant bien ma théière car le thé montrait des signes de faiblesse au niveau puissance mais pas au niveau goût.

On est totalement dans une autre sensation que d'habitude (5-6g à 20'',30'',45'',50',55'',1'30,2',4',6' à 10'), le thé a beaucoup de rondeur et de gourmandise, avec une longueur phénoménale. On se rapproche plus au niveau sensations en bouche d'un thé rouge (type Tse Ke) que d'un Rocher (je ne parle pas des saveurs, mais de la présence, de la mâche...). Les notes puissantes sont bien arrondies, avec une dominante capiteuse et pâtissière, une bonne rétro-olfaction fleuri-boisé, les fruits sont un peu en retrait, les notes de pain grillé sont presque absentes. Je pense qu'il est possible d'aller même beaucoup plus loin avec trois grammes, mais mon sentiment c'est que ce que l'on gagne en gourmandise et en rondeur, on le perd en précision (peut-être beaucoup trop pour des thés aussi complexes). J'ai bien senti que certaines notes étaient fondues dans la masse, c'est le seul bémol à cet essai. Mais un telle dégustation semble beaucoup plus abordable pour des premiers pas avec les rochers, qui peuvent être trop puissant en première approche sur des infusions courtes à 5-7g.

C'est vrai que les temps d'infusion habituels, c'est quelque-chose de très personnel, et ça dépend beaucoup du thé. Si pour les DC c'est très marqué à cause de la théorie du dromadaire, 30'' en première infusion, c'est de l'infusion courte ou bien longue:
* pour un Baozhong, un haute montagne frais? long
* pour un DD ou un TGY frais? Intermédiaire
* pour un TGY bien torréfié, un rocher, le qizhong oolong... c'est court...

Non?

T.alain a dit…

-Pour les baozhong et gao shan j'ai des progrès à faire,j'en ai un de chaque de grande qualité mais je n'ai jamais été pleinement convaincu par mes parametres d'infusion.Pour ce qui est des thés de qualité moyenne,là je n'en parle même pas....
-Pour les TGYnt mes paramêtres me conviennent avec un départ à 30
-Pour les TR et TGYt avec certains R c'est déjà [à mon gout]presque trop long,le thé à 1/30" ressort très puissant,par contre abaisser les temps rend le thé plat...je pense que toutes nos recherches vont nous conduire à adopter chacun nos modes d'infusion préférés qui heureusement seront pour chacun differents...Pour les ATGYt tu as sans doute raison

ginkgo a dit…

je jette 1 petit pavé dans la marre.... avec certains pu er j'infuse longtemps, 10 min, voire plus....et ça vaut le coup !

Soïwatter a dit…

@ginko: petit, le pavé... Je dois aussi confesser que sur certains shu, mais pas n'importe lesquels, je suis capable de commencer mes infusions à 4' puis augmenter joyeusement et finir par réchauffer ma théière pendant un bon quart d'heure. Ça mérite de voyage, une liqueur plus dense qu'un expresso (ristretto!), une puissance aromatique hors du commun, et des sensations en bouche, huileuses, rondes, charnue (le terme de mâche est alors tout à fait approprié)...

Mais commencer à 10', c'est du haut vol...

Soïwatter a dit…

@Alain: Les Bz et les SLS ont été les premiers thés que j'ai goûté chez Stéphane, ils ont aussi été ceux sur lesquels j'ai pris mes marques pour le GFC. Les infusions longues sont possibles, mais je préfère largement les infusions courtes, vues les notes fleuries que ces thés ont à offrir.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, à chacun sa cuisine... Et même sa définition du long pour chaque thé...

T.alain a dit…

-Seuls les ânes ne changent pas d'avis....
...à propos des temps pour les TR voyez mon dernier post..
Mea Culpa...