dimanche 8 mars 2009

- Jun Chiyabari Himalaya Tips -2nd Flush - PdT -

- Aujourd'hui,sur les routes Bison futé a classé la journée en noire...dans mes théières aussi...Voici un Jun Chiyabari Himalaya Tips du Palais des Thés,un envoi de Soïwatter...(merci encore).J'ai choisi deux grammages toujours en Shi Piao de 10/12 cl,qui fonctionne merveilleusement bien avec les noirs/rouges et pour laquelle je ne regrette absolument pas de lui avoir attribuer cette tâche...définitive.De plus sa verse est magnifique et le couvercle de la théière trémule littéralement avec un joli cliquetit.Les feuilles sèches sont très belles,polychromes elles rappellent celles des Beautés Orientales et sont très parfumées (floral/fruit)et ce sur un thé qui a bientot un an...Premier grammage hier après midi à 3.5 gr et second ce matin (en cours) à 3.0 gr.




Temps d'infusion:
3.5 gr --->40"/30"/30"/40"/50"/1'/1'30/2'/3'/5'...10 infusions thé agonisant à la 10ième mais "remue" encore un peu...
3.0 gr --->30"/30"/30"/45"/1'/2'/3'/5'/10'...9 infusions.





"Noir c'est Noir"...pas si sûr...ce thé à réellement un profil particulier très différent.Ultra féminin, on peut le comparer à une femme fatale...tout en lui évoque la finesse,l'élégance et la séduction.Il est à l'opposé d'un Jukro ou d'un grand Kimen,les trois ne joue pas dans... le même salon.Si les deux premiers sont d'une puissance qui en impose avec des parfums capiteux assez charpentés celui ci s'invite plutôt délicatement.Il ne manque pas de caractère pour autant (fatal)...Son profil aromatique est très typé floral/fruité...ensuite s'articulent autour de ce pôle des notes non dominantes boisées (sur les deux premières infusions notamment),de douces notes de torréfaction (pâtisserie/ confiserie),quelques notes cacaotées et aussi des notes discrètes de vanille...le tout un peu satellisé autour du pôle principal,venant le compléter,l'agrémenter.il est assez étonnant de trouver dans ce thé de second flush une telle délicatesse,souvent ce sont des thés plus charnus...





En bouche,la différence est encore plus notoire.On a vraiment affaire à un produit très différent et on ne peut pas décemment parler de ce thé sans évoquer son acidité et son astringence (surtout à 3.5 gr)...les deux sont très belles et viennent avec succès agrémenter la tenue en bouche et les parfums, rendant le thé très agréable et plus désaltérant,elles rappellent un peu certains vins blancs...d'un autre côté il y a aussi une certaine minéralité dans ce thé,discrète mais bien là dans les dernières infusions,elle est différente de celle des thés de Rochers,plus "globale",mieux répartie dans la bouche,plus fine aussi (elle plairait bien à Thomas d'ailleurs).La liqueur est longue en bouche et la rétro olfaction bien marquée.
Sur les deux essais,j'ai vraiment préféré le premier à 3.5 gr pour ses tasses à sentir ( plus nombreuses et mieux structurées) et aussi pour sa tenue en bouche,même si la longueur de la première infusion à 40" est une erreur...la puissance est là,c'est un peu trompeur au départ.A 3.5, le thé est à ses limites.La couleur des infusions est très plaisante,vive et brillante,presque gaie.Les feuilles infusées sont de très belle qualité, très peu tigées,vraissemblablement une récolte manuelle...Somme toute,un thé réellement très plaisant qui me réconcilie avec les thés indiens et m'a vraiment donné envie de me repenché ce printemps sur les Darjelling First Flush qui ne m'ont jamais séduit... sans doute par défaut de technique...j'ai bien envie d'essayer tout ça au Gong Fu Cha dans un mois ou deux....

12 commentaires:

lionel a dit…

Un Darjeeling 1st flush en gongfucha ? waouh, exercice périlleux non ?
Certains ont déjà essayé ?
J'adore ces thés, que j'ai aussi bien du mal à réussir, même en grande théière porcelaine...

Sinon celui-ci, au nom impossible..., semble bien joli ma fois...Comme toi en ce moment je suis sur les rouges en GFC...j'en parlerai sous peu sur mon blog...

T.alain a dit…

He bien là Lionel...c'est un 2nd flush...j'ai testé ce thé sans le savoir et j'en ai été très surpris.C'est un thé que j'ai particulièrement aimé...et qui me poussera à faire en GFC un ou 2 First flush...je suis sûr qu'un Puttabong de haut grade peut ,en GFC,donner ce qu'il m'aurait refusé en grande théière...question de concentration...suffit de trouver les bons grammages et temps d'exposition..
Ceci dit j'aimerais bien savoir si certains ont déjà essayé et avoir leur avis...

fortunato a dit…

perso j'y connais rien du tout en darjeeling mais je trouve ton idée pertinente car c'est dans le mix des cultures qu'on y trouve de l'originalité & l'histoire nous le prouve encore maintenant

1 exemple pour rester dans le thé

au japon sur l'île de kyushu & dans la préfecture de fukuoka il y a 1 village du nom de hoshino-mura

1 type - il y a de cela quelques 20 années ou bien 1 peu + - a pensé faire infuser les feuilles de gyokuro dans 1 sorte de zhong pour en apprécier davantage les arômes & saveurs

du coup il s'est dit que l'on pouvait en faire toute 1 pratique pour embellir la dégustation du gyokuro

il a pensé que le gyokuro pouvait se boire comme 1 liqueur & donc ne verser que peu d'eau sur les feuilles & laisser infuser assez longtemps pour en extraire le maximum

ces gouttes sont devenues des gouttes de thé & c'est ce qu'on appelle maintenant le shizuku-cha qui veut dire d'ailleurs goutte de thé

le mariage entre le zhong & le gyokuro qui l'aurait imaginé - ? -

à savoir que le zhong à shizuku-cha est devenu particulier à cette pratique de par son design notamment mais il ne s'éloigne pas autant que ça de celui qui l'a inspiré

lionel a dit…

merci pour cette anecdote fortunato

cette méthode du shizuku-cha est répandue ? tu la pratiques ?

perso j'ai pour tendance naturelle à ne pas oser franchir les barrières -qui n'en sont peut-être pas- en matière de thé, comme infuser un thé japonais dans une théière en terre (j'en connais qui le font avec réussite), ou faire des blends comme Raphaël nous l'a proposé récemment...

fortunato a dit…

oops je viens de me rendre compte que j'ai 1 question me concernant chez-toi mon cher alain

pour le retour donc

le shizukucha est particulier à la province de yame sur l'île de kyushu au sud de japon

mais dans la province d'uji y'a 1 réponse qui se nomme susuricha qui voudrait dire siroter le thé c'est du côté de kyoto

perso je bois du gyokuro en shizukucha moins qu'avant mais au - 2 à 3 fois/semaine

pour le reste c'est au feeling par contre je comprends pas trop quand tu parles d'infuser le thé japonais en théière en terre

veux-tu parler de théière en glaise ?

ginkgo a dit…

sans lieen du tout, j'ai retrouvé cette adresse sur les cristaux en céramique et je ne sais plus si tu l'as déjà...
http://ceramique-cristaux.site.voila.fr/

lionel a dit…

"je comprends pas trop quand tu parles d'infuser le thé japonais en théière en terre

veux-tu parler de théière en glaise ?"

je voulais parler d'une theiere en terre cuite communément appelée "yixing"

T.alain a dit…

@ Fortu...
-Je ne me souviens pas d'avoir parlé d'infuser du thé vert japonais en théière Yixing.....de plus je n'y voit pas trop d'interet...pour ces thés je pense qu"un Zhong conviendrait tout a fait....de + apres quelques essais je me suis un peu rendu compte que les thés verts,même si certains sont d'une grande classe,c'est pas tellement dans ma "gamme aromatique"...c'est bon, soit,mais ça "m'excite" pas trop....je peux comprendre naturellement que certains,dont tu fait partie,s'y interessent et se passionnent pour ce genre de produit,mais de la même façon dont les thés rouges ne sont pas trop à ton gout (il m'a semblé)moi c'est pour les verts....

-Pour ce qui est du "mélange des cultures",cad infuser du thé rouge coréen, indien ou chinois dans une Yixing...ne pourrait on pas parler plus de "retour aux sources"...?Si certains thés rouges (noirs) ne se prettent absolument pas au Gong fu et sont bien meilleurs en grande théière de 300 ml,certains sont strictement magnifiques en Yixing(terme abusif,voir frauduleux. pour une théière moulée,en terre de Canton...mais fabriquée parfois a YiXing)...

-En tous cas pour en avoir essayé plusieurs (Jukro,Jun Chiyabari,Keemun 4 ou 5,Zhen Shan Xiao Zhong (un "Lapsang "de WuYi),un Tse Ke shan et un Da Ye tous deux taïwanais)je suis vraiment très content d'avoir tenté cette experience et je la referais de façon systématique pour chaque nouveau thé noir...d'ailleurs j'ai un Kenya du jardin Marinyn...et je vais prochainement tenté l'experience...

fortunato a dit…

non non alain c'était suite à 1 commentaire de lionel - voilà pourquoi ma question concernant les théières en glaise

à lionel - les théières en glaise sont idéales pour les thés verts japonais - mais forcément pas n'importe lesquelles

ensuite pour les thés verts & surtout les thés verts japonais me concernant je ne cherche à convertir personne - je ne veux simplement parler que de ce que je connais - voilà tout - après les goûts etc c'est selon chacun - & heureusement - ! -

je trouve qu'on fait facilement part de ses opinions sans grand fondement vis-à-vis de pas mal de choses dans ce bas-monde ces derniers temps

je ne me permettrai pas de parler de puehr etc & je ne le fais pas car je n'y connais rien & comme tu l'as souligné ils ne me font pas vibrer

j'ai participé aux commentaires rapport à ce billet car cela montrait bien qu'1 fusion était possible & que cela existait déjà ailleurs notamment pour le shizuku-cha au japon

maintenant si mes interventions sur les billets gênent - faut me l'dire

T.alain a dit…

@Fortu
Non non bien au contraire..tu es le bienvenu...je voulais rajouter un peu d'eau au moulin...c'est tout...

lionel a dit…

Je confirme ce que dit Alain, tes commentaires et apports sont toujours les bienvenus Fortunato, riches de connaissances et qui transpirent la passion...

Je faisais cette remarque sur les théières en glaise, car sur une liste d'échanges sur le thé, un jour un ami a dit qu'il préparait ses verts japonais dans une théière "yixing". Quelles ne furent pas les réactions pour lui dire -en substance- qu'il faisait n'importe quoi, que ces fragiles thés ne pouvaient en aucun cas supporter la chaleur abritée par une "yixing"...Quoiqu'il en soit, il réussit ses thés verts japonais à merveille...
Pour ma part, j'utilise (très très rarement) pour les japs la kyusu que tu peux (aperce)voir sur la dernière photo de ce post :
http://emotionsdethe.over-blog.com/article-6382115.html.
Elle est faite d'une matière que je ne saurais comment qualifier...

J'utilise aussi le chawan visible ici :
http://emotionsdethe.over-blog.com/article-6477215.html

ALAIN : moi aussi en ce moment je suis passionné par les rouges en GFC, je partage ton avis, ces thés méritent réellement tel mode de préparation, notamment les 2 rouges de Lio/Cave à thé (essaies les !), plus une commande M3T en attente...

fortunato a dit…

c'est cool - merci - ! -