jeudi 17 juillet 2008

-Shi Piao

-Après quatre essais plutôt gourmands (deux Da Hong Pao,deux Rou Gui),je vous faire part de mes premières impressions à propos de ma nouvelle théière...



D'un point de vue ergonomie ,c'est une théière quasiment parfaite.La prise en main est excellente grâce à sa poignée si particulière qui peut étonner un peu au départ d'un point de vue esthétique,mais qui se révèle à l'usage très efficace.La "verse" est aussi très bonne,très franche avec un bon débit.Le couvercle est très stable sur la théière pendant que l'on verse,la pose de l'index est facultative.De plus après avoir versé l'eau pour l'infusion,la pose du couvercle se fait sans trop de débordement.C'est un avantage si l'on a pris soin de bien ôter la petite mousse qui se forme généralement en début d'infusion car on ne peut pas compter sur son expulsion lors de la pose du couvercle.

J'étais assez dubitatif sur les avantages à attendre (un a priori assez cartésien sans doute) et c'est un peu pour çà que j'ai pris mon temps avant d'écrire cet article (4 essais).Le déclenchement de cet achat s'étant plutôt réalisé sur le mode compulsif-plaisir.Peut-être aussi a-t-il été motivé par un peu de curiosité...(et si çà changeait vraiment quelque chose?).Pourtant, force est de reconnaître que cette théière apporte de vrais plus gustatifs pour les thés de rochers par rapport à ma "petite Zhuni":




 Tout d'abord ,la liqueur est beaucoup plus soyeuse;le tout étant plus gouleyant et velouté.La plus importante différence à ce niveau est sur l'aspect en bouche:la sensation huileuse propre à ces deux thés est vraiment beaucoup plus marquée,impossible de passer à côté.Le thé en est comme plus charnu,avec plus de corps;J'ai aussi noté que le côté très légèrement astringent était un peu gommé...le thé étant plus doux surtout sur les dernières infusions.Quant à la précision, je pense qu'il me faudra patienter que cette théière soit culottée pour avoir une réponse.Pour l'instant,je n'ai pas noté de différences flagrantes.

Quoiqu'il en soit,je dois reconnaître que l'achat de cette théière pour ce type de thés s'avère a posteriori très judicieux.Aussi,je remercie Stéphane (Tea Masters) pour ses conseils très avisés.Cette théière sans être une révolution pour moi est un atout majeur sur le chemin ô combien plaisant des thés de rochers...

6 commentaires:

ginkgo a dit…

suite de l'équation cartésienne : théière ronde à texture veloutée = thé doux, rond et soyeux : parfaite harmonie donc vive les achats-plaisir . cqfd

alain a dit…

bien d'accord d'autant plus que je ne me suis pas ruiné...

Soïwatter a dit…

Thé et lecture font visiblement très bon ménage... Les grands esprits semblent se rencontrer autour d'un Da Hong Pao.

LIO a dit…

La révolution est à la taille des théières... mais c'est sensible quand même.

J'aime bien la duanni pour les pu ers jeunes est un peu amer.

Très jolis articles!!

au plaisir

L.

LIO a dit…

ET un peu amer...

alain a dit…

@LIO
Mon expérience des Pu Ers est plus que limitée...je n'en ai gouté pour le moment qu'un seul (Pu er cuit de 1984 TM).Je dois reconnaitre que c'est un bon thé mais dont les aromes ne m'ont pas convaincu de plus lors des mes premières infusions je manquais vraiment de technique,lors des deux dernières c'était beaucoup mieux comme résultat.Dans mon souvenir ça reste quand même un thé assez brut/sauvage dans les premières infusions.Il me faudra sans aucun doute essayer d'autres Pu ers avant de me faire une idée significative de ce genre de produits;j'ai d'ailleurs un échantillon de Lincang cru de 2006 que je m'infuserai à l'occasion.
Pour la théière,c'est vrai que c'est sensible avec le temps et le culotage je pense que ça va s'accentuer.Lorsque la théière aura pris un joli brillant huileux,souvenir visible des infusions précédentes...