dimanche 6 juillet 2008

-Rou Gui 6-M3T-1994

-Petite Zhuni pour ce thé de rochers.Ce sera sa dernière infusion pour ce type de thé,la semaine prochaine,une de ses amies arrive pour la suppléer dans ce domaine.Comme Petite Zhuni n'a pas beaucoup d'expérience et de culot elle franchira le pas pour se spécialiser dans les Oolongs peu ou pas torréfiés assez facilement...
Donc Petite Zhuni,eau à 95°,7 infusions à 25",25",30",1',1'30,2'30,4'30.Belles feuilles,d'une taille moyenne,pas d'odeur de fumée,parfum agréable.



La première infusion donne une belle couleur orangée,brillante et transparente (photo 2).
Le nez est puissant avec des notes florales capiteuses ,pas de fleurs blanches,mais des notes de fruits et fruits confits,évocation patissière.De plus on sent bien les notes boisées (bois,bois précieux ou exotique,encaustique et notes cirées).Pas de notes pyrogénées ou de fumée...il a bien vieilli.
En bouche,c'est rond,çà glisse tout seul,pas une seule note d'amertume,d'acidité ou d'astringence...rond tout rond...c'est gouleyant.En bouche on sent d'avantage les notes boisées.C'est complexe et très long en bouche.La liqueur pique un peu le bout de la langue,elle laisse un goût persistant dans le pharynx,et la rétro-olfaction est puissante sans toutefois atteindre celle du ATGY mais elle est plus rémanente et forme un tout plus prenant.



La deuxième infusion monte en puissance.Les parfums sont plus soutenus.A partir de la 3ième infusion,la liqueur s'adoucit laissant apparaitre de nouvelles notes florales au nez,très agréables,dignes d'un grand parfum de créateur, c'est divin, un parfum inénarrable...j'ai remarqué aussi des notes de fruits rouges et de confiseries, mais pas de notes de cannelle.Le thé reste très agréable jusqu'à la 7ième infusion(photo 3) au nez comme en bouche...



J'ai donc passé un moment très agréable,avec un thé dichotomique.J'ai commencé la dégustation avec un thé assez masculin dans ses notes et je l'ai fini avec un thé aux notes ultra féminines.Un très grand thé, très élégant(e?) qui me restera en mémoire longtemps...

11 commentaires:

Bruno a dit…

Superbes photos !!!

lionel a dit…

Tu m'as mis l'eau à la bouche Alain...Très -trop- longtemps que je ne me suis pas attardé sur un joli rocher...J'ai le RG n°1 , que j'adore...

alain a dit…

celui ci est le premier que je trouve vraiment extraordinaire

ginkgo a dit…

photos super classe, avec une note "campagne" (fond du plateau en bois peint ) qui évoque aussi les arômes de ce thé .Encore un type de thé qui m'est inconnu , je garde en réserve ta description pour y revenir quand j'aurais épuisé ma réserve !

odin a dit…

Voilà un thé que je searais curieux de découvrir, mon expérience est mince avec ce type de thé et je pense être tombé sur des références assez médiocres. Quel dommage une fois de plus de ne pas être plus près de la M3T :'(

alain a dit…

@Odin
c'était un peu mon cas avant d'acheter celui-ci et un DHP àla M3T(voir mon billet du 15/06).J'ai écouté Thomas et je dois avouer que l'experience a été convaincante.Je me suis régalé avec les deux,je n'ai pas fait de billet sur le DHP,il faut que je le reteste,je suis rester trop scotché par ce thé...trop de sensations en même temps...j'ai pas su faire le commentaire!!!

Thomas a dit…

Content de voir que les rochers de la M3T vous plaisent... cette famille est vraiment, selon moi, assez fabuleuse et très complexe... J'ai gouté plusieurs rou gui et Dhp de cette boutique. Au sein d'une même variété on a de grandes différences (par exemple, DHP 2 et 4 ont des carctères totalement différents).

Concernant la plupart des références Rochers M3T je n'arrive jamais après un moment à me souvenir des numéros que j'ai gouté (d'autant qu'il n'y aucune progression logique entre la suite numérologique et la qualité-prix...)... j'ignore donc si j'ai déjà gouté à ce numéro 6 ???

Quand on monte dans la gamme sur les rochers on a des textures eu un fondu assez étonnant, faut vraiment essayer d'être attentif à cette dimension quand on les déguste (pour cet aspect une très bonne théière va voir une importance capitale, ou alors l'essayer en Zhong permet un rendu plus "objectif"...)- j'espère que tu nous présentera la nouvelle venue...

ta description est très belle, assez fouillée, et surtout allechante... les fruits confits, fleurs fraiches te capiteuses, notes patissières... mmmhhh, c'est ce que préfère dans les thés, quand je sens ça je craque...

Un rou gui, c'était aussi mon premier rocher acheté à la M3T..

Thomas a dit…

en relisant les temps d'infusions, je me disait qu'avec les rochers faut pas hésiter pour les dernières infusions à poussser très loin, quand le thé décline vers la 7-8-ième infusion, on peut passer facilement à des 10-15 minutes (voir plus), dans certains cas cela donne des choses assez surprennantes: c'est léger et un peu acqueux mais très miellé et fleuris, frais, rafraichissant, long en bouche... avec certains thes d'exception, je mets même plusieurs dizaines de minutes (voir des heures- à boire froid dans ce cas...)

alain a dit…

Oui,je serais assez d'accord pour penser çà aussi.Je ne regrette absomument pas de t'avoir écouté en tous cas...boire ces thés à été pour moi une veritable réconciliation avec les "rochers"...çà m'a même donné envie d'aller plus loin...il va d'abord faloir digerer çà.pour ce qui est du fondu et de la texture,j'ai des progrès à faire,mais çà va venir.Dans la quinzaine qui vient je vais me pencher sur les thés de ma commande à Stéphane,je ferais quelques commentaires je pense.
Merci pour toutes tes précisions

ginkgo a dit…

comme je suis plongée dans les dégustations de Stéphane je me réjouis de lire tes commentaires à ce sujet..... surtout si on a les mêmes échantillons !

alain a dit…

@Ginkgo
Entièrement d'accord,j'ai vu que tu avais déjà mis le nez dans le Da ye oolong c'est un thé original à mis chemin (d'un point de vue aromatique)entre les rouges et les Beautés orientales,j'aime beaucoup...